Depuis janvier 2017, Chrome* (version 56 et versions ultérieures) signalera les pages qui collectent des mots de passe ou des données de cartes de paiement comme n'étant pas sécurisées, sauf si ces pages utilisent le protocole HTTPS.

Ce nouvel avertissement est la première étape d'un objectif à long terme consistant à signaler toutes les pages utilisant le protocole HTTP non chiffré comme n'étant pas sécurisées.

 

Un certificat SSL (ou Secure Socket Layer) indique que le site sur lequel vous naviguez est sécurisé.

Qu’est que cela signifie exactement ?

Tout d’abord, cela vous garantit que le site est bien celui qu’il prétend être et ensuite, cela indique que les échanges entre le serveur et votre terminal sont cryptés.
Les exemples les plus connus sont les sites web permettant de gérer vos comptes bancaires. Dès que vous êtes identifiés, vous basculez sur un espace sécurisé matérialisé par un “https” et par un cadenas vert présent devant l’url du site web.
Avoir un site sécurisé signifie qu’il faut détenir un certificat SSL. Même si cela existe depuis longtemps, cela devient encore plus d’actualité depuis que Google a indiqué qu’il privilégierait les sites sécurisés (pour le référencement) et que les navigateurs Firefox et Chrome informeront les utilisateurs quand un site ne l’est pas.

* Idem pour Firefox